Vide appart et vous?

vda-po

La journée du vide-appart c’est merveilleusement passé!  J’ai reçu mes amies pour qu’elles en profitent, nous avons passé une super après-midi: je vous aime très fort.

Cependant, malgré les sacs que mes amies ont emportés, il m’en reste encore sur les bras !

  • Vêtements: j’ai donné les 3 sacs plastiques de vêtement au relais de tri du centre protestant de Levallois, entrez dans la cour, il est au fond à droite, attention, seul le relais de gauche fonctionne.

don-vet

 

  • Livres: Pour les livres qui n’ont pas encore trouvé de famille, ils ont rejoint l’association « Le bouquin volant ».  J’avais appelé la veille en précisant que j’avais des livres en anglais, le livre de cuisine en allemand a été recueilli. Sur place on m’a dit que cette association ne prenait que les livres en français, j’ai précisé qu’au moins la moitié de mon sac était en anglais, en volume certainement. Mais j’ai fait une bonne pub à l’auteur islandaise et ils iront réjouir la bibliothèque d’une fan de polar.

 

  • Divers: je me suis inscrite sur le site mytroc où j’échange les derniers objets contre d’autre objets ou contre des noisettes (miam miam). Si vous souhaitez un parrainage, contactez-moi 😉

 

Oui je ne me sens pas plus sereine mais plus accomplie car j’ai beaucoup échangé, papoté ❤

 

 

Les livres de Radka

Mon amie Radka participe au vide-appart en déposant quelques livres dont voici la liste:

Livre en français:

  • « Comment survivre à une énorme gueule de bois » Stéphane Rose
  • « Les coktails des paresseusses » Philippe Morin
  • « Mygale » Thierry Jonquet (policier)
  • « Reproduction » Bernardo Carvalho

Livres en anglais:

  • « Cosmopolis » Don Delillo
  • « Precious and the mystery of the missing lion » Alexander Mc Call Smith
  • Selected poems of Rumi » Jalalu’l-Din Rumi

Livres en anglais de l’écrivaine islandaise Ysra Sigurdardottir:

  • « Ashes to dust »
  • « The silence of the sea »
  • « The day is dark »
  • « My soul to take »
  • « Someone to watch over me »
  • « The undesired »

Livre en allemand:

  • « Bayerisch kochen » Brigitta Stuber (cuisine)

 

Ces livres ont beaucoup apporté à Radka, aujourd’hui nous leur cherchons une nouvelle famille.

 

 

 

 

Ma première brocante

La chance parfois me sourit : un des voisins de ma maman nous déposera à la brocante en voiture ! Merci à lui!

Dimanche 25 septembre au matin, dans la voiture, à travers les vitres, j’observe les agents qui nous guide, les voitures qui ralentissent en cherchant leur emplacement et les nombreux visiteurs matinaux, seuls ou en couple, équipés d’une petite torche.

 

« A partir de midi tu brades tout, avant faut tenir. » Le voisin de ma mère

 

A notre arrivée, de nombreux exposants déballent encore leurs marchandises. Nouveaux exposants obligent, nous attirons les visiteurs dès que nous sommes repérées comme exposantes:

 

« Vous avez des jeux vidéos ? »

« Vous avez de l’électronique ?  Vous avez des portables ? »

« Vous vendez des livres pour enfants, ou des jouets? »

 

Certains visiteurs ciblent leur recherche, d’autres furètent. J’ai mis du temps fou à m’installer car il faut à la fois répondre aux questions, déballer, arranger, étiqueter et surveiller les affaires. Nous étions deux, ma mère et moi, et cela n’était pas de trop.

 

Mon vœux: « j’aimerai que mon premier achat paye ma place de stand, soit 20€. »

 

Ma première cliente a négocié de façon acharné et nous avons convenu une vente de 20€ ! Ainsi mon vœux a été exaucer. C’est-à-dire qu’à 6h15 mes frais de réservations étaient amortis alors que ma marchandise n’était pas encore totalement déballée!

La matinée se déroule sans temps mort : je réponds aux futurs acheteurs, je mets mes objets en avant et j’étiquète et ré-étiquètes sans arrêt. J’avais pris de la lecture (« Le choix atlante » pour les curieux), je n’y ai pas touché!

Dans le passé, j’avais déjà tenu une boutique, toujours en tant que salariée. Là je suis la « responsable » de cette boutique éphémère et je vois ma mère reprendre mes tics et mon attitude quand je parlais à mes patrons, exemple: « ça, c’est combien? »

 

wp-1475135297269.jpeg
Mon stand à la brocante de Levallois le 25/09/2016

 

Petit retex sur les objets de mon stand:

  • bijoux en toct, produit d’appel très recherché
  • électronique, j’ai eu de nombreuses demandes pour des téléphones portables, pourquoi??? Je ne sais pas, et vous, vous avez une idée?
  • parfums sous emballage, produit d’appel sur mon stand
  • serrure avec clé, produit d’appel pour les bricoleurs
  • les livres et les vêtements: beaucoup de curieux peu d’acheteurs

 

Le public de la brocante négocie dur. Un grand nombre d’exposants vendent des vêtements, dont des vêtements de marque, comme par exemple les deux stands qui m’entouraient. Manifestement, la brocante de Levallois doit avoir une bonne réputation car je suis étonnée de tous les caddies et de toutes les valises que j’y ai vu.

J’ai rencontré des parents qui cherchent des fournitures scolaires au rabais pour leur enfants, d’autre personnes qui cherchent des cadeaux à offrir à leur famille « qui aime tout ce qui vient de France », les « experts », les négociateurs, les badauds. Ils ont tous défilé dans mon stand.

 

« ça, tu crois que tu vas le vendre? » me disait souvent ma mère

 

La meilleure réponse a cette question: vendre l’objet du dédain, comme de vieux téléphones filaires. Ma mère râle tout le temps, mais son aide est sans faille! Elle a trouvé deux paires de chaussures à exposer à la brocante. Je sais qu’elle est sortie de sa zone de confort ce dimanche. Cela n’a pas été facile pour elle car elle avait mal au dos, elle ne pouvait pas rester debout ni porter d’objet lourd. Et comment dire … on est à une brocante, on ne fait que ça!

 

A 11h30 il se met à pleuvoir, tous les brocanteurs se jettent sur des plastiques pour protéger leurs marchandises. J’appelle mon compagnon qui m’informe qu’il y aura des averses jusqu’à 17h environ.

Que faire? Ma mère a mal au dos, elle souhaite rentrer. Je brade les deniers objets encombrants. Nos voisins plient bagage, ils m’expliquent que la pluie va gâcher leur table, et qu’il perdrait alors avec sa valeur ce qu’ils aurait gagné en restant. Leurs vêtements sont bradés depuis le début de leur installation à 50 centimes ou 1€ pour des vêtements de bonne qualité.

Peu après eux, nous plions bagage aussi, j’arrive à tout condenser dans une valise, un grand sac et un diable (pour la table pliante et le portant). Il reste un petit meuble en mauvais état, c’est alors qu’une femme (roumaine?) me demande à combien il est – je lui réponds: « prenez-le, il est à vous » Elle n’en reviens pas. Nous avons fait une heureuse.

Ma mère prend le chemin du commissariat: en effet un passant à oublier clés de voiture sur notre stand, j’espère qu’il les retrouvera.

Je remercie tous mes amis pour m’avoir fourni pleins de bons conseils, ils m’ont été très utiles, l’agence Era de Levallois pour m’avoir donné des sacs.

Mais je suis très heureuse de cette expérience qui s’est bien déroulé. Au bilan comptable je me suis fait 80€ – 20€ (frais d’inscription) soit 60€ pour la matinée. Cependant j’avais peu de volume et j’ai beaucoup bradé.

En conclusion, la brocante a été une grande étape pour mon vide-appart! Prochaine étape, une grande crémaillère-vide-appart chez moi, l’occasion de nous revoir!

 

 

La semaine qui a précédé le dimanche de brocante.

Oui je fais la brocante! Mais la réponse n’est arrivée que lundi 19 même si j’ai tenté d’avoir l’info plus en avance.

Heureusement que je me suis organisée depuis longtemps pour faire cette brocante, j’avais déjà fait beaucoup de tri, de cartons qui rivalisaient avec les cartons des nouveaux meubles pour rendre mon lieu de vie encore plus désordonné.

Voici le détail de ma semaine de préparation:

Lundi:  J’apprends que je serai exposante à la brocante! J’appelle ma banque, il ne donne plus de monnaie aux particuliers. Le guichetier me conseille de passer aux machines de la poste. C’est le soir je suis trop crevée pour faire quoi que ce soit d’autre.

Mardi: Sur les conseils du guichetier LCL, je vais à la poste la plus proche pour me faire, de la monnaie: bah il n’y a pas de machine pour ça! Du coup je profite de faire les courses et pour faire un max de monnaie avec les commerçants. Merci à eux! Puis je rends visite à une amie à l’hôpital, en sortant je ne retrouve plus mon portable. Je suspend ma ligne, je file à une boutique pour me refaire une carte sim. Et au moment de payer … je retrouve mon portable  qui était en mode silencieux absolu -ni son ni vibration. Je rentre heureuse et crevée chez moi … je ne fout rien pour la brocante.

Mercredi: Je demande à Internet pleins de conseils pour exposer, et si vous exposez un jour en brocante, il y a plein de conseils utiles.

fb

Et puis il y a Facebook, et mes amis m’ont donné pleins de bons conseils aussi:

  • faire de la monnaie (billets et pièces)
  • avoir des sacs en plastique
  • du café /thé
  • avoir des étiquettes
  • être accompagné pour tout surveiller et pouvoir avoir des pauses

Tous ces conseils m’ont été très utiles, Merci à eux!

J’ai fait un tour dans mon cagibi et dans ma cave, un tour d’une heure à chaque fois… le plus dur c’est de s’y mettre

Jeudi: je vais chercher un portant que me prête très gentiment une amie. Il m’a été très utile même si je n’ai pas vendu beaucoup de vêtements.

Vendredi: Je passe chercher des grands sacs à l’agence immobilière ERA puis je vais à une autre poste pour faire de la monnaie, échec, la poste était en travaux! Pour le reste de la journée c’est la flemme intégrale.

Samedi: je me suis faite toute belle et je suis partie voir des amis. Ce rendez-vous était complètement fou vu qu’il me restait de nombreuses choses à faire, mais je ne l’ai pas regretté. A mon retour, j’ai été prise d’une poussée de stress qui s’est manifestée par un bouton sous mon menton et derrière mon genou droit.

Ca ne me gratte pas, ça ne me gratte pas , je ne me gratte pas.

Puis ma maman est venue me voir: son voisin exposait aussi à la brocante et il a gentiment accepté de nous y accompagné avec sa voiture! Merci à lui! J’ai imprimé les photos du four et du frigo que nous allons remplacer. Et je suis partie m coucher quelques heures. Je déplace tous les sacs et cartons de tri dans la cuisine pour ne pas déranger mon compagnon dimanche matin.

Dimanche: Bien levée bien réveillée, je m’active autour des sacs. J’aime beaucoup me lever tôt le matin car j’ai les idées claires et j’organise mieux les priorités.

Mais la journée de dimanche mérite son propre article!

😉

Agenda perturbé

Depuis mon premier article, des évènements sont venus perturber mes tris. Par exemple les vacances et un mariage qui sont sont des évènements prévus de longues date. Puis, nous refaisons la cuisine. 

Depuis que nous avons reçu les meubles pour la nouvelle cuisine, meubles que nous montons nous même, je vis entre les paquets du nouveau et les cartons de l’ancien. 

J’ai été très perturbé par cette avalanche de bordel dont j’ai du mal à voir la fin. Heureusement que des dates me permettent d’y voir plus clair. La date de la brocante de Levallois par exemple, le 25 septembre 2016. 

J’ai toujours voulu faire cette brocante. J’espère que mon inscription sera acceptée. Et que nous aurons fini la cuisine avant la brocante.